Quelle gouvernance suite au rapprochement Macif-Aésio ?

0

Les groupes mutualistes Macif et Aésio ont annoncé en décembre 2017 leur projet de construction d’un groupe mutualiste en commun. Ce groupe deviendrait leader des assurances mutualistes et pèserait 8 milliards €. Depuis cette annonce, les groupes Macif et Aésio se sont accordés sur la future gouvernance.

Les changements dans l’organisation d’Aésio

La fusion des mutuelles Aésio en une entité commune

Le groupe Aésio est composé de trois mutuelles : Adréa, Apréva et Eovi-MCD. Les assemblées générales de ces trois mutuelles ont voté, en juin dernier, le principe de leur fusion pour 2020. Afin de fusionner, la mutuelle Apréva sera renommée Aésio Mutuelle, quant aux deux autres mutuelles du groupe, elles disparaîtront.

La fin de Vittavi

De même, la mutuelle étudiante du groupe, Vittavi, sera fusionnée avec Eovi-MCD en 2019, afin de rejoindre Aésio Mutuelle. Cette disparition de la mutuelle étudiante est le résultat de la suppression du régime étudiant de la sécurité sociale, mais également du faible taux d’adhérents en complémentaire santé (20 000).

Territoria Mutuelle rejoint le groupe

La mutuelle des agents territoriaux, Territoria Mutuelle, a décidé de quitter le groupe AG2R afin de rejoindre le groupe Aésio. Bien que l’opération n’ait pas encore reçu l’aval de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), Territoria devrait être substituée à Eovi-MCD, puis à terme absorbée par le géant Aésio Mutuelle. Territoria Mutuelle servirait ainsi les ambitions d’Aésio de s’insérer dans le marché de la protection sociale complémentaire des fonctionnaires, en devenant le pilier de la nouvelle structure Aésio Fonction Publique.

Aésio songe à quitter Mutex

Le groupe Aésio fait partie, avec Harmonie Mutuelle, des principaux actionnaires de Mutex, alliance mutualiste spécialisée en prévoyance et en santé collective. Or, depuis 2016, les deux actionnaires majoritaires ne s’entendent plus. L’ACPR a autorisé, en 2017, une modification du pacte d’actionnaires, octroyant ainsi à Harmonie Mutuelle la position d’actionnaire majoritaire avec 51% des parts de Mutex. Cette prise de contrôle, qui n’a pas été appréciée par le groupe Aésio, ne facilite pas leur coopération. C’est pourquoi, le groupe Aésio a fait part de sa volonté de quitter Mutex. Néanmoins, ce départ est conditionné par le rachat de ses parts dans le capital par Harmonie Mutuelle. Pour le moment, la situation est au point mort et les discussions ne seraient pas encore entamées.

L’organisation de la future fusion Macif-Aésio

Si le stock d’affaires restera dans un premier temps au sein de Mutex, les nouvelles affaires en prévoyance, quant à elles, seront regroupées au sein d’une société commune. Créée en parité avec la Macif, cette société commune baptisée PAM (Prévoyance Aésio-Macif) a pour objectif un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. Bien que l’activité du futur groupe se veuille diversifiée, l’activité en prévoyance reste la priorité.

Un schéma organisationnel a été arrêté par le groupe, afin de répartir au mieux les rôles entre les deux mutuelles. La future société sera gouvernée de la sorte : 2/3 des administrateurs pour la Macif et 1/3 pour Aésio. Cette répartition est cohérente par rapport au CA de chacun : 6,16 milliards en 2017 pour la Macif contre 1,74 milliards pour Aésio. La répartition des rôles de chacun a également été faite en fonction du poids des activités de chaque mutuelle. Ainsi, compte tenu de sa forte activité en complémentaire santé, Aésio sera à la tête du pôle santé-prévoyance, tandis que la Macif sera à la direction du pôle IARD.

La future gouvernance du groupe se veut ainsi respectueuse des activités de chacune des deux mutuelles.